Le logo du site

Saison
15.16

photo du théatre

7 rue Louise Weiss
75013 Paris
01 45 84 72 00
contact@theatredunois.org



A l'affiche

MURMURES AU FOND DES BOIS
Cie a k entrepôt
Du 10 au 22 mai 2016
QUAND UN ANIMAL TE REGARDE
Cie du Singe Debout
Du 25 mai au 5 juin 2016
LA MER EN POINTILLES
Cie Bouffou Théâtre
Du 8 au 19 juin 2016

"Edito"

Chers spectateurs…
Établir une programmation est un exercice qui tient tout à la fois du puzzle, du cadavre exquis et enfin de la révélation photographique.
Durant les mois qui ont précédé, se sont accumulés dans les boites mails toutes sortes de projets. Des rencontres, fortuites ou organisées, se font avec tous ces artistes familiers ou encore inconnus, des spectacles sont découverts ici et ailleurs… Et vient le moment de tailler dans le vif et d’imaginer le paysage à réaliser avec toutes ces pièces : quelles seraient les combinaisons les plus pertinentes, comment mettre ensemble ces entités si singulières, et pressentir qu’à la fin un sens global apparaitra, un air du temps, une photographie de notre époque…
Aussi improbable qu’il y paraisse, le miracle a lieu ! Tous ces projets étrangers les uns aux autres, mis ensemble, dialoguent, apportent un regard complexe sur notre monde.
Ces artistes-là ne créent pas hors-sol…
Ainsi il sera question de la responsabilité de l’homme face à la disparition des espèces : Une chenille dans le coeur ; de la nécessité ancestrale de laisser sa trace : Straces ; de la place des animaux dans notre anthroposcène : Quand un animal te regarde ; des migrations humaines : La Mer en Pointillés. À une échelle plus individuelle on vous parlera des trahisons enfantines qui tourmentent jusque dans l’âge adulte : Simon la Gadouille ; des défis flirtant avec la mort chers aux adolescents : Au pont de Pope Lick ; des voyages qui forment la jeunesse : Comment va le monde ? ; de la difficulté d’entrer en relation avec les autres quand on est différent : John Tammet ; du syndrome de Gulliver dans notre monde virtuel qui se déploie à l’infini : SWIFT ! ; du rôle des marâtres dans nos familles recomposées : Souliers rouges, Les inséparables ; de la peur qui nous accompagne tout au long de notre existence, celle de la mort : Murmures au fond des bois… pour ne citer que ceux-là. Et tous les autres aux propos moins explicites sauront vous émouvoir, vous questionner, vous divertir, vous rendre plus heureux !
Maintenant, le plus dur reste à faire. Il nous faut vous convaincre de venir découvrir ces petits chefs-d’oeuvres, en pariant que ce qui nous a séduit vous séduira.