Dans les écoles

action culturelle : dans les coulisses du théâtre

dans les écoles élémentaires Saint Lambert et Tanger

L’ensemble ALMAVIVA revient pour un nouveau projet artistique dans les établissements scolaires, cette fois-ci dans deux classes élémentaires à l’école élémentaire Saint-Lambert A (15ème) et à l’école élémentaire Tanger B (19ème). Les deux classes auront la chance de pouvoir monter sur scène et devenir comédien le temps de deux ou trois représentations sur Le carnaval des animaux sud-américains que le théâtre accueille du 9 au 19 mai 2019.

 

Les intervenants Maxime Echardour et Ezequiel Spucches commencent par se présenter à la classe. Maxime est percussionniste dans le spectacle et Ezequiel pianiste et directeur artistique. Ils présentent aux élèves, le rôle qu’ils auront durant le spectacle.

 

Maxime leur demande s’ils connaissent des noms d’instruments de percussions, de nombreux doigts se lèvent. Par la suite, il explique que des objets du quotidien peuvent aussi devenir des instruments de percussions. Il sort de son sac des boites de conserve, des coquillages, des vibraphones… Les enfants découvrent chacun l’instrument qui leur a été attribué et le son qu’il produit.

 

C’est le début de la création des paysages sonores. Chacun se met à jouer de son instrument avec du travail ils parviennent à voyager au cœur d’une forêt remplie d’oiseaux et de cascades. Ils sont tous intrigués par un instrument qui semble un peu bizarre : la boite à tonnerre. En l’agitant, la boite imite le bruit d’un grondement sourd comme si le tonnerre était tout proche. Tout le monde veut la tester !

 

Les élèves travaillent ensuite sur l’intensité de la musique. Ezequiel dessine un sismographe et demande aux élèves de jouer de leur instrument. Il leur explique aussi la scénographie finale du spectacle Le carnaval des animaux sud-américains. Les enfants comprennent qu’ils vont jouer devant 150 personnes : le stress monte d’un coup.

 

Pour préparer au mieux les représentations, les élèves sont séparés entre différents groupes de 10. Chacun des groupes va travailler différents aspects du spectacle.

 

Les groupes passent un par un avec Maxime pour réaliser des paysages sonores avec des appeaux et d’autres instruments. Les appeaux émettent un bruit qui permet d’imiter le chant des oiseaux, les élèves travaillent sur le texte de la « volière ».

 

Pendant ce temps-là, les autres groupes restent avec Ezequiel pour travailler sur la chanson qu’ils vont chanter lors du spectacle « En el pais de no me acuerdo ». Petit défi pour tous les enfants, la chanson est en espagnole mais tout le monde s’en sort bien. Pour clôturer la chanson, les élèves apprennent des rythmes pour former une batucada (ensemble musical lors des carnavals brésiliens). Une fois les rythmes bien maitrisés Ezequiel distribue des maracas, des claves et un petit tambourin aux élèves afin qu’ils reproduisent les rythmes sur les instruments.

 

Chaque groupe montre le travail effectué durant la séance pour s’habituer à jouer devant d’autres personnes.

 

Lors de cet atelier Ezequiel et Maxime annoncent que nous allons commencer les répétitions pour le spectacle. Tous les élèves déplacent les tables pour laisser apparaitre un plateau au milieu de la salle.

Les intervenants proposent aux élèves de se séparer selon les deux groupes ou trois groupes de représentations. Les premiers commencent par déambuler sur l’espace scénique pour prendre conscience de la place qu’ils ont pour jouer.  Ezequiel pose des post-it par terre pour montrer les emplacements des tentures sur le plateau. Chaque élève se met derrière son post-it et commence un jeu de regard entre eux. Les deux élèves qui se regardent doivent échanger leur place. Une fois cet échauffement terminé Maxime leurs attribuent leurs instruments définitifs qui sont au nombre de trois : un pour la forêt, un pour la volière et enfin une percussion.

 

Les groupes passent tour à tour avec leurs instruments et répètent les exercices fait en début de séance.

 

L’atelier se termine par le chant en « El pais de no me accuerdo » que les élèves ont totalement mémorisé.

 

Enseignantes :

Stéphanie Birouk

Julie Desfeux

 

Intervenants : 

Maxime Echardour 

Ezequiel Spucches

 

Coordination :

Marion Lopez de Rodas

Axelle Bonpain

 

Dans le cadre d'une Classe à Paris

Vous aimerez aussi...

7+
Théâtre / Musique
09 > 19 mai 2019

LE CARNAVAL DES ANIMAUX SUD-AMÉRICAINS

Ensemble ALMAVIVA
Dans les écoles

action culturelle : Le carnaval des poètes

au collège Elsa Triolet