> Adulte

Théâtre / Littérature 18 juin 2022 THÉÂTRE DUNOIS

TEXTE EN JEU N°3 : Le chasseur de la Kamo

Alexandre Barry

Ouverture sur le travail d'Alexandre Barry

D’après Le chasseur de la Kamo de Laszlo Krasznahorkai

 

 

Un héron blanc, majestueux, symbolique et incarné, se tient immobile au cœur d’une rivière aux eaux peu profondes qui s’écoule à travers Kyoto. Sa présence est presque imperceptible, à force d’immobilité, il est devenu transparence. Sa présence silencieuse, immuable, le rend invisible dans la lumière des saisons. Fondu dans le courant, il ne suscite aucune attention. Autour de lui, le mouvement incessant et frénétique du monde : agitation, précipitation,  circulation, affolement.

Écrit sous la forme d’une courte nouvelle, ce texte est autant un poème en prose qu’un chant crépusculaire et testamentaire.

L’écriture de Lazslo Krasznohorkai est fluide et limpide comme la surface miroitante de l’eau qu’il fait trembler. Elle reflète des images, des sensations qui engendrent une suite de projections mentales, de souvenirs, de visions.

Avec ce texte, s’impose la nécessité de remettre le poème au centre du champ des investigations poétiques, théâtrales et performatives.

 

Quatre auteurs mis à l’honneur :


Jean-Pierre Siméon (La mort n'est que la mort si l'amour lui survit : histoire d'Orphée, Cie Rêve Mobile),
Laszlo Krasznahorkai (Le chasseur de la Kamo, ouverture sur le travail d'Alexandre Barry),
et Ad de Bont (Mirad #1, Amin théâtre).

 

PRODUCTION